IMG 4152

Notre histoire

La fabuleuse histoire Clef des Champs

Une herboristerie traditionnelle, c’est d’abord un jardin. De la semence à la récolte, de saison en saison, c’est lorsque leurs racines sont bien plantées dans la terre et que leurs parties aériennes sont bien exposées aux éléments que les plantes médicinales acquièrent leur puissance curative. Ce sont les nuits fraîches du printemps et de l’automne, les déluges de juillet, les sécheresses d’août, le vent du nord, la brise du sud, le passage des animaux, des insectes et des oiseaux qui amènent les plantes à développer leurs principes actifs et la force vitale qui en font de redoutables alliées dans la quête pour la santé.

En 1978, Marie Provost est une jeune, très jeune herboriste. Revenant d’un long périple dans les terres de l’Amérique du Sud, elle cherche des plantes médicinales, des extraits de plantes fraîches, des plantes biologiques pour se soigner. Mais à cette époque, au Québec, presque personne ne pratique le métier d’herboriste ou ne transforme les plantes pour leurs pouvoirs médicinaux. On a bien lu quelques livres, mais aucun ne décrit les plantes locales et la façon de les employer.

1989 MOLENE

Marie est déterminée, elle s’acharne, insiste, cherche et c’est le début d’une grande aventure. Avec une brassée de plantes sauvages, de l’huile d’olive pressée à froid, un carré de cire d’abeille bien jaune, une mijoteuse, des petits pots de verre, des étiquettes faites à la main, une recette glissée au coin de la table par une amie … la crème aux herbes voyait le jour. La recette change, saison après saison, selon les plantes disponibles et l’inspiration de l’herboriste. Mais les plantes sont toujours fraîches et sauvages, l’huile est toujours pressée à froid, la cuisson est toujours à basse température, les utilisateurs sont ravis et les pots se promènent, à travers le réseau des coopératives d’aliments naturels du Québec. L’herboriste devenait une passionnée et les plantes médicinales étaient sa passion… Clef des Champs était née.

1991 PRODUIT CDC

En 1984, Marie décide de partager ses connaissances sur les plantes médicinales et fonde l’École Buissonnière, lieu d’apprentissage sur les plantes médicinales. Durant deux décennies, Marie et ses ami-e-s herboristes enseigneront la culture, la récolte, la transformation et l’utilisation des plantes médicinales à des milliers d’étudiants. En 1987, elle publie un guide pratique, Des plantes qui guérissent, qui sera vendu à plus de 10,000 exemplaires. Le partage des connaissances fait partie de l’ADN de Clef des Champs et il est basé sur un désir de faire connaître les plantes et la prise en charge de la santé par chacun.

Au fil des ans, l’herboristerie traditionnelle a progressé, s’est fait connaître et est passée d’une option marginale à un phénomène qui rayonne au-delà de nos espoirs d’autrefois. Mieux perçue par les milieux médical et pharmaceutique, acceptée comme médecine alternative et complémentaire, elle occupe maintenant une place respectable dans la pharmacie familiale, figure au carnet de travail des chercheurs, est reconnue comme médicament par Santé Canada.

1995 CA GUILDE

Membre fondateur de la Guilde des herboristes en 1995, Marie sera durant 20 ans l’ambassadrice de l’herboristerie auprès de Santé Canada. Elle portera la vision de l’herboristerie et des plantes médicinales dans le développement de la nouvelle règlementation des produits de santé naturels. Elle permettra à l’herboristerie traditionnelle canadienne de franchir l’étape de la reconnaissance règlementaire. En 2006, Clef des Champs obtient une licence de site délivrée par Santé Canada. A travers ces nombreux changements, Marie et les herboristes de Clef des champs ont conservé leur vision première et leur mission n’a pas changé : rendre disponible des produits d’herboristerie traditionnels, biologiques, faits avec des plantes fraîches et des solvants nobles, par des herboristes qui aiment leur métier.

Au début des années 2000, les petits jardins du 2ème rang ne suffisent plus à la production et les herboristes de Clef des Champs entreprennent une tâche titanesque : façonner un nouvel espace de culture à flanc de montagne pour déménager les jardins. À l’automne 2004, en collaboration avec les étudiants et professeurs de l’école du Jardin Botanique de Montréal, 10,000 vivaces sont déménagées dans les nouveaux espaces et les jardins en terrasse de Clef des Champs sont nés.

Ces jardins sont biodynamiques et biologiques. Biologiques parce qu’on n’y utilise aucun produit de synthèse dans la production des plantes, l’amendement des sols, la lutte aux pestes et aux maladies. Biologiques parce que les herboristes soignent et nourrissent les sols comme leurs propres enfants, leur apportant équilibre, nutriments, compost, algues, roches, fibres et vie microbienne. Biodynamiques parce que la production se fait en travaillant avec les alliés dont certains sont invisibles à l’œil nu; ce sont le ciel et la terre; la vie microbienne et aérienne; les forces telluriques et cosmiques; les animaux qui rodent la nuit; les préparations fabriquées et appliquées pour canaliser toutes ces forces. Comme ces plantes serviront à guérir, elles doivent être bien soignées pour devenir puissantes, matures et équilibrées. Elles sont toujours cueillies et conditionnées à la main. On les récolte au faîte de leur puissance; les fleurs sont cueillies le jour de leur éclosion, les feuilles quand elles sont jeunes et vibrantes, les racines riches et puissantes. On choisit l’heure de la journée et le temps de la saison où leurs pouvoirs sont à leur summum. On ne garde ensuite que les parties les plus concentrées et on les transforme le jour même de la cueillette.

En 2010, pour répondre aux exigences de Santé Canada pour la fabrication de ses 150 produits accrédités par des licences de mise en marché (NPN), Clef des Champs entreprend la construction d’un nouveau bâtiment pour abriter ses opérations. Fidèle à sa mission d’entreprise écoresponsable, toutes les opérations sont regroupées dans un bâtiment écologique certifié LEED or, qui abrite les activités de transformation, d’emballage, d’entreposage, de recherche, de ventes et d’administration. Toutes les opérations sont effectuées sous le contrôle de Bonnes pratiques de fabrication (BPF) de Santé Canada, ce qui garantit que les produits sont fabriqués avec un suivi, une rigueur et des contrôles qui permettent d’assurer une constance dans les recettes, les cuvées, les lots et les produits. Clef des Champs a relevé ce grand défi de combiner en un même lieu l’âme de l’herboriste et la rigueur du pharmacien.

Implantée dans une petite communauté, Clef des Champs contribue à la santé et à la prospérité de son milieu et de sa région et travaille très fort pour cultiver un milieu de vie constructif pour ses gens, pour que chacun puisse évoluer personnellement et professionnellement, dans un cadre agréable, joyeux et positif. On y est toujours à la recherche d’un équilibre pour les gens, les plantes et tous ceux qui en feront usage. Ces herboristes aiment les plantes, sont fiers de leur métier et sont heureux de pouvoir le partager.


Produit ajouté à votre commande